En direct (III) : Zverev au mental

 - Iris Chartreau

Malmené, Alexander Zverev s'est qualifié en cinq sets. Caroline Garcia poursuit sur sa lancée.

Alexander Zverev, Roland-Garros 2020, 2e tour©Nicolas Gouhier / FFT

Zverev inoxydable

Alexander Zverev (n°6) a rejoint Rafael Nadal, Dominic Thiem et Stan Wawrinka, vainqueurs plus tôt dans l’après-midi, au troisième tour. L’Allemand, bousculé pendant 3h59 sur le court Philippe-Chatrier par Pierre-Hugues Herbert, l’a emporté au terme d’un match enthousiasmant, 2/6, 6/4, 7/6(5), 4/6, 6/4.

L’Allemand apprécie décidément matchs en cinq sets. Malgré son échec dans cet exercice face à Dominic Thiem en finale de l’US Open au début du mois, il a démontré qu’il devenait un spécialiste des matchs à rallonge. A 23 ans, il a déjà disputé 22 matchs en cinq manches. Et s'est imposé 15 fois.

Pierre-Hugues Herbert (78e) en a fait les frais. Très offensif, comme à son habitude, le Français a notamment empoché 61 points au filet.

Ce match s’est finalement joué à rien ou presque. Alors qu’il menait 5-3 dans la dernière manche, Zverev s'est tendu et a lâché sa mise en jeu. Mais ensuite, c'est Pierre-Hugues qui a flanché à son tour sur son service : une double faute, suivie d’un service-volée un peu court et le Français a vu sa chance s'envoler.

Les Italiens à la fête

Les Italiens sont intenables cette année à Roland-Garros. Jannik Sinner et Marco Cecchinato se sont ajoutés au contingent transalpin déjà qualifié pour le troisième tour. Ils sont quatre sur cinq à avoir composté leur billet aujourd'hui. Après Lorenzo Sonego et Stefano Travaglia, Jannik Sinner a mis fin au beau Roland-Garros de Benjamin Bonzi (6/2, 6/4, 6/4), tandis que "il Ceck" l'a emporté face à l'Argentin Juan Ignacio Londero (6/3, 6/2, 5/7, 6/2).

Cecchinato a perdu son premier set depuis le début de son Roland-Garros, débuté par les qualifications la semaine dernière. En pleine renaissance, le Palermitain, qui fête ce mercredi ses 28 ans, était très satisfait. "Au niveau physique, j’étais au-dessus, a-t-il déclaré. Je pense que j'ai fait un très bon match contre un spécialiste de la terre battue. Je me suis offert un beau cadeau d’anniversaire."

La dernière fois que l'Italien avait passé le premier tour de Roland-Garros, il avait atteint les demi-finales, en 2018. Son futur adversaire, Alexander Zverev, est prévenu...

Côté féminin, l'Italie brille aussi : Martina Trevisan (159e), dernière Transalpine encore en lice après l'élimination de Sara Errani, a montré talent et surtout ténacité pour venir à bout de Cori Gauff (4/6, 6/2, 7/5). Une victoire dont la petite gauchère de Florence se souviendra sans doute longtemps.

Garcia vole au troisième tour

Après une entrée en matière réussie face à la tête de série numéro 17, Anett Kontaveit, Caroline Garcia (45e) a enchaîné avec un deuxième succès convaincant face à Aliaksandra Sasnovitch (96e), 7/6(5), 6/2. Et donné un peu de baume au cœur à un tennis français assez malmené dans cette édition si particulière.

Si la Lyonnaise a mal débuté son match, breakée d'entrée, elle s'est accrochée et a réussi à coiffer la Biélorusse au jeu décisif pour remporter la première manche. La suite fut à sens unique. Tombée dès le deuxième tour l'an dernier (défaite par Anna Blinkova, alors 117e mondiale), Caroline Garcia retrouve des couleurs dans ce Roland-Garros. Prochain test : Elise Mertens (n°16), une joueuse qu'elle a battue deux fois sur deux.

La Française, qui a fait appel au kiné pendant son match pour une douleur au pied, ne s'inquiète pour autant.

"Pendant un service, j'ai senti une bonne douleur, d'un coup, a expliqué Caroline Garcia en conférence de presse. Dans les déplacements, ça allait, mais c'était au service. J'ai commencé les soins, commencé à glacer. On verra demain matin au réveil. Je ferai tout ce que je peux pour récupérer pour être à 100 %. Aujourd'hui, j'ai réussi à repousser la limite assez loin pour passer. J'en suis très contente et très fière."

Pour consulter tous les résultats, cliquez ici >>>